OXFAM. 82% des richesses de 2017 dans les mains de 1%

Parpcf-hurepoix

OXFAM. 82% des richesses de 2017 dans les mains de 1%

Les fruits de la croissance confisqués par une poignée : le constat, chiffre à l’appui, de l’ONG Oxfam à la veille de Davos. Avec un chapitre consacré à la France qui est dans le droit il de cette tendance.

Alors que la France des premiers de cordées pavoise sur son attractivité à la veille de la rencontre annuelle du gotha de la finance mondiale à Davos, l’ONG Oxfam a publié son rapport sur les inégalités intitulé « Récompenser le travail, pas la richesse ». Un appel car la réalité est précisément inverse. Ox- fam explique en effet que « 82% de la richesse créée l’an dernier dans le monde a terminé entre les mains du 1% le plus riche de la population de la planète » alors que « 3,7 milliards de personnes, soit 50% de la population mondiale, n’a pas touché le moindre bénéfice ». Un véritable « boom des milliardaires ». Une situation qui n’est pas l’apanage de l’exploitation des pays en développement. Le rapport consacre en effet un chapitre à la France où « le fossé entre riches et pauvres atteint des sommets » puisque « 28% des richesses créées ont profité aux 1% les plus riches, les 50% les plus pauvres se partageant 5% ». Une situation qui ne va pas aller en s’améliorant puisque l’OCDE a publié une étude la semaine dernière montrant que 42% des gains liés à la réforme fiscale de Macron seraient captés par les 5% les plus riches et que parmi eux, 1% bénéficiera même d’une hausse de revenu de 9.600 euros en 2018.

La France est également épinglée par Oxfam pour être « la championne d’Europe pour le montant de dividendes versés par les entreprises par ses actionnaires » : 44 milliards d’euros en 2017 par les entreprises du CAC40, soit trois fois plus qu’il y a 15 ans. Et l’ONG de souligner aussi la générosité à l’endroit des PDG, soulignant, par exemple, que « le PDG de Sanofi gagne en moins d’une journée le revenu annuel moyen d’un Français ». Et de conclure que, en France, « c’est au sein des entreprises que les inégalités se créent ».

Angélique Shaller (La Marseillaise, le 23 janvier 2018)

À propos de l’auteur

pcf-hurepoix administrator

Laisser un commentaire