Archive de l’étiquette camping

Parpcf-hurepoix

Logement: Le nouveau tract sur les menaces d’expulsion au camping d’Ollainville

A côté de nous, des familles n’ont pas d’autre choix que de vivre toute l’année dans des mobile-homes dans camping le privé d’Ollainville depuis de nombreuses années. Travailleurs pauvres y compris avec des enfants, retraités à 700€/mois, allocataires du RSA ou d’allocation handicap, ces résidents s’acquittent d’un loyer d’environ 200€/mois faute de pouvoir payer un loyer plus élevé.  Depuis presque 2 ans , les communistes de l’Hurepoix se battent pour que ces familles  ne soient pas expulsés.

Avec la fin de la trêve hivernale, ce dossier redevient d’actualité et nous sommes mobilisés pour aider aux mieux les locataires.

Pour être tenu informé ou pour vous engager sur ce dossier vous pouvez laisser vos coordonnées en commentaires (que nous ne ferons pas apparaitre sur le site sauf si vous précisez votre accord dans le formulaire) et nous les transmettrons au collectif logement 91.

tract Ollainville Hurepoix copie-1

La propriétaire du camping perçoit leur loyer mais a toujours refusé, malgré de multiples mises en demeure depuis plusieurs années, émanant de la préfecture et du maire d’Ollainville, de réaliser des travaux de mise aux normes au niveau des risques d’incendie et assainissement.

 

Les communistes de l’Hurepoix ont alerté et demandé à rencontrer les élus, (députés, sénateur, président de Coeur d’Essonne) et la préfète afin de  trouver une solution de logement pérenne.

L’ex député Hamoniste M. Pouzol et  l’ex sénateur communiste B. Véra sont intervenus auprès du préfet. La député d’Ollainvile NKM n’a jamais répondu, et l’ex président de l’agglomération a botté en touche…

 

Il y a presque un an le Maire d’Ollainville a été contraint de signifier à la propriétaire la fermeture administrative du camping si elle ne faisait pas les travaux de mise en sécurité du camping.

Non contente de ne pas se soumettre aux mises en conformité, la propriétaire assigne maintenant au tribunal les résidents restants pour les expulser  !

 

La situation a évolué. Il y a presque 2 ans ils étaient 170 , beaucoup sont partis d’eux même certains ont reçu des propositions de relogement en priorité pour les familles avec enfant mais malheureusement, les propositions de relogement social faites à ces familles mais même des loyers de type HLM restent trop élevés pour certains, d’autant plus que la plupart se sont endettés pour acheter des mobile-homes.

A ce jour, il reste 40 personnes dont certaines sont handicapées : xx enfants, des personnes seules, des retraités, des salariés pauvres.

 

Le maire d’Ollainville, que nous avons rencontré à plusieurs reprises, fait son possible pour proposer des relogements dans le parc social mais Ollainville ne peut pas gérer seule cette situation ! La préfecture a fait fort peu de propositions !

 

Beaucoup reste à faire mais nous avons avancé sur ce dossier. L’action des communistes aux côtés des résidents et de leur association a contribué aux propositions faites et leur a redonné force, espoir et confiance dans leur capacité à gagner de manière définitive en ne cédant sur rien.

 

Rappelons que 80% de la population serait en droit de demander un logement social vu son niveau de revenus mais la faiblesse du nombre de logement classés sociaux construits ne permet même pas de répondre aux besoins de ceux qui ont de très faibles revenus.

 

Macron va aggraver cette politique en asphyxiant les offices HLM. L’état finance moins qu’il ne reçoit en contrepartie avec la TVA.

 

Cette dure réalité dans notre commune rappelle qu’avec la crise, le chômage, les « marchands de sommeil » se font de l’argent sur les personnes à très faibles revenus !
C’est toute la politique du logement qui est posée à travers cette affaire de précarité à nos portes !