Archive de l’étiquette initiative

Parpcf-hurepoix

Méchoui de l’Hurepoix

Le traditionnel méchoui de l’Hurepoix aura lieu comme chaque année sur le terrain de Bernard le 3 juin prochain.

m18-3

Une journée dans les bois avec le soleil, une tombola et de la musique, le tout dans la bonne humeur et pour 17 euros (pour les adultes, 12 euros pour les ados, et gratuit pour les enfants).

Parpcf-hurepoix

Belle réussite de la journée le 1er mai

Belle  réussite cette année encore pour la traditionnelle vente du muguet, les fidèles étaient au rendez-vous, les nouveaux points de vente ont progressé. Des échanges vivants, des pétitions signées…encourageant pour la suite. Merci à tous de votre engagement et de votre soutien.

Parpcf-hurepoix

Choucroute de l’HUREPOIX: nouveau succès!

 

Après un aller-retour dans le Perche, vendredi, pour récupérer la

marchandise chez notre producteur attitré, la traditionnelle choucroute de la section a été servie samedi soir à Leuville.

 

 

 

 

Avec 70 personnes et la présence de notre camarade Amadou Deme, secrétaire de la fédération, l’édition 2018 a de nouveau été une belle réussite.

 

 

 

 

 

 

 

Au programme, fraternité, bonne humeur, chants, danses…. sans oublier la politique !

Parpcf-hurepoix

Nouveau: le quizz ludique du PCF-Hurepoix sur la SNCF

Après le succès du quizz-militant sur les excès du capitalisme (à retrouver ici: Quizz “excès du capitalisme“), nous vous proposons un quizz-militant sur la SNCF et les préjugés véhiculés autour des cheminots.

L’objectif: mobiliser pour la convergence des luttes le 22 mars!!

Pour participer il suffit de cliquer sur “démarrer” ci-dessous.

Parpcf-hurepoix

Quelques avancées dans le dossier OPIEVOY!

L’Opievoy devient « les Résidences Yvelines Essonne », un article du Parisien après le premier conseil d’administration de l’ex Opievoy (cliquez pour lire)

Des  garanties ont été obtenues suite à la mobilisation dans le cadre de la reprise  de l’OPIEVOY  par  la  SAHLM Agglomération parisienne .

Face au démantèlement de l’office public HLM OPIEVOY le parti communiste est sur le terrain depuis plusieurs mois et cette mobilisation a fini par porter ses fruits. Certes l’OPIEVOY va être cédé à un bailleur privé mais cela va se faire dans un contexte encadré avec des garanties pour les locataires et les employés actuels de l’OPIEVOY. Cela a été rendu possible par la mobilisation du parti communiste français sur le terrain auprès des locataires avec en point d’orgue une manifestation devant le ministère au moment d’une réunion entre la ministre du logement et les élus communistes mobilisés sur le dossier.

Les détails sont à retrouver dans l’article du parisien ci-dessous: manif-opievoy

 

Le tract: tract-opievoy-29-11-16

 

Le plan Bédier/Durouvray envisage le démantèlement de l’Opievoy avec un traitement particulier pour les parcs de l’Essonne (45 communes concernées ) et les Yvelines (72 communes) qui représentent 31 578 logements et 63% du patrimoine de cet office public interdépartemental.

Les logements de ces 2 départements pourraient être cédés à une société anonyme HLM avec un actionnaire majoritaire dont les objectifs de gestion, les pratiques de loyer, les priorités sociales, les services aux habitants, les pouvoirs des locataires et des élus sur les décisions  et les liens avec les collectivités territoriales ne sont pas les mêmes que ceux que le mouvement des offices HLM porte depuis des décennies.

Ce plan se fait dans l’opacité tout en cherchant à mettre les locataires et les collectivités territoriales concernées devant le fait accompli., notamment en faisant le forcing pour que le décret de la dissolution de l’Opievoy soit signé dans la période des congés d’été.

Face à ce danger les 2 fédérations du PCF ont décidé de lancer une pétition commune :

le lien vers la pétition sur change.org :

https://www.change.org/p/madame-la-ministre-du-logement-et-de-l-habitat-durable-le-parc-hlm-opievoy-doit-rester-dans-le-domaine-public?recruiter=68714846&utm_source=petitions_show_components_action_panel_wrapper&utm_medium=copylink

Nous invitons chacun à la signer, en indiquant vos motivations, et à la faire connaitre auprès des locataires et des élus des villes concernées.